Hommage à Robert Marchand

Au cours de toutes les allocutions, lors de ses obsèques à Mitry-Mory, il a été dit qu’il avait un col à son nom en Ardèche.

 

C’est sur ce lieu que, au col Robert Marchand 911m, nous cyclistes, nous allons lui rendre un hommage.

 

Je me souviens que lors de l’inauguration de son panneau en présence du champion olympique Gwendal Peizerat, dès qu’il a dévoilé le panneau de son col, il a réagi instantanément en disant « 911 mais c’est ma date de naissance ! ».

 

Il est vrai que ce jour-là (il avait 99 ans), il n’a pas escaladé le col comme prévu car nous avons été renversé par un camion entre Albon et Anneyron. Les pompiers l’ont transporté à l’hôpital de Saint-Vallier où il a eu 17 points de suture sur son bras et dans l’après-midi, en voiture il est arrivé au col pour son inauguration.

 

Au début de l’automne suivant, il est revenu à Saint-Félicien depuis la région parisienne, seul, au volant de sa 4L pour escalader son col. Ce jour-là, nous sommes montés par Pailharès.

 

Aussi, je propose à tous les cyclos qui pensent à Robert, ce véritable exemple pour l’humanité, de se rendre depuis Saint-Félicien, où d’ailleurs, à ce col par l’une de ces 3 ascensions (Saint-Félicien, Pailharès, Satillieu) pendant les jours où l’Ardéchoise devait se dérouler, soit de mercredi 16 au samedi 19 juin.

 

Là, près du panneau « col Robert Marchand » aux couleurs de l’Ardéchoise, prenez-vous en photo et adressez la sur le mail de l’Ardéchoise accueil@ardechoise.com. Angélique fera un patchwork de toutes ces photos pour les mettre sur notre site et aussi l’adresser à sa famille et ses amis.

 

Bonne randonnée à vous.

 

Gérard Mistler,

Président fondateur de l’Ardéchoise

 

 

N.B.  La route entre le col Robert Marchand et Lalouvesc vient d’être gravillonnée : évitez ce secteur